• "Chiyoko Mori, fille de toute une légende" Partie 2 (avec retard)

    Partie 2 de l'histoire
     
     Chapitre 3 : Rencontre !
     
    Chiyoko, se dirigeant toujours vers la forêt fut stoppé net par un officier !
     
    -Mademoiselle Mori Chiyoko ? C'est bien cela ?
    -Oui ! Que me voulez vous au juste ?
    -Si ces gens ne mentent pas, une jeune fille âgée de 18 ans, au cheveux roses, aurait agressé plusieurs passants ? Est-ce vrai ?
    -Mais ... Qu'est ce que c'est que ça ?C'est eux qui m'ont agressé, il se sont jetés un à un sur moi sans pitié !
    -Oui, continuez à mentir comme ça, vous ne pourrez pas échapper à de lourdes peines, il y a beaucoup de témoins ! Donc cessez vos balivernes, sale étrangère !
    Chiyoko était folle de rage, elle lui envoya un violent coup de poing et celui-ci perdit de nombreuses  dents !
    Il était ensanglanté, et Chiyoko paraissait satisfaite... 
     
    -Tu ne voit donc pas que je suis occupée ! 
     
    Et sur ces mots, elle reprit son chemin initial !
    Enfin, elle se trouvait devant la forêt ténébreuse...
     
    -Wow ! Mais c'est énorme !
     
    Elle marcha un long moment. Plusieurs semaines passèrent .. 
    -Au... AU SECOURS !!!!!!!!
    -Hein ?
    -A.. A L'AIDE !!!!!!!
    -Qui es-tu ?
    -Tu n'a pas besoin de le savoir pour l'instant, contente toi de m'aider !
    -Non .
    -Quoi ??!!
    -Non. Tu as très bien entendu.
    -Bon, je vais être plus claire, ... Auriez-vous l'obligeance de me porter votre aide ? S'il vous plait ?
    -Ce ne sont pas tes jolis mots qui vont me faire changer d'avis . Et que fais-tu ici ? 
    -Bah, pas grand chose ...
    -C'est faux ! Bon je m'en vais tu n'est pas très intéressante, je reviendrai surement dans une semaine pour voir si tu a été tuée bouffée par les loups.
    -Eh, attend ! S'il te plait, si tu en a envie je t'expliquerai tout de ma présence ici, si tu me libère !
    -Le marché a l'air équitable... De toute manière, j'aurais forcément trouvé un moyen de te faire cracher le morceau... Comment expliquer ?... On va dire que la bibliothécaire m'a beaucoup aidée sans vraiment s'en rendre compte...
    - ... 
     
    Chiyoko et la fille se regardèrent un instant sans rien dire.
     
    -Mais tu vas m'aider !
    -je peux changer d'avis...
    -Mais tu vas m'aider !
     
    Chiyoko se décida au bout de trente minutes de la libérer enfin de cette torture, où elle était enfermer depuis 5 jours, enfin presque!
     
    -Libère-moi entièrement, pas que les jambes
    -Non mais dit-donc c'est que tu es coriace toi ! Comment as tu fais pour te nourrir tout ce temps?
    -Pas en chassant déjà !
    -Mais c'est que tu es une petite maligne toi !
    -Bon d'accord j'avoue tout ! ...  Regarde à coté de toi ...
    -Bah quoi ?
    -Mon sac est juste à coté. ...Non mais qu'est ce que tu fais ?!
     
    Chiyoko profita de l’occasion et fouilla dans le sac de la jeune fille au cheveux bleus !
    Elle était folle de rage ! Essayant désespérément de se libérer de ses liens...
     
    -Pas grand chose d'intéressant... 
    -T'a pas à fouiller, ce ne sont pas tes affaires !
    -Ho, une épée ! Tu te débrouille bien ?
    La jeune fille était a bout de nerfs, elle essaya de se dégageait. Sans succès.
    -Bon d'accord. 
    Chiyoko, un sourire mesquin au lèvre,lui défît ses liens .
    -Bah enfin, tu en a pris du temps à me défaire de se piège.
    -Il était solide.
    -Ne ment pas tu es restée à tourner autour de moi sans tenter quoi que se soit !
    Les deux filles se regardèrent un moment et se mirent à rire. Un éclat, qui se fit entendre dans toute la forêt.
     
     Chapitre 4 : Les pages manquantes.
     
    -Bon... Que sais-tu sur ses pages ?
    -Pas grand chose... J'ai lu le livre comme toi, je suppose, et je suis partie directement vers la forêt.
    -Bon nos recherches risque d'être compliquées sans d'autres informations.
    -J'en suis certaine aussi. Mais je présume que nous allons devoir nous débrouiller sans informations complémentaires...
    -Ce n'est pas vraiment grave. On trouvera quoi qu'il en soit.
    -Heu, c'est peut-être un peu indiscret mais, qu'elle est ton nom ?
    -Moi ? C'est Mori Chiyoko !
    -D'accord, donc moi c'est Kagome Ryûko !
    -Hahahah !
    -Pourquoi rigoles-tu ?
    -Ton nom !
    -Bah il a quoi mon nom ? 
    -Il est minable !
    -Et tu crois que le tien ne l'est pas ?
    -Moins que le tien en tous cas ! 
    Enragée, Ryûko se leva et mis un violent coup de poing à Chiyoko. Celle-ci esquiva le coup sans problème et lui rendit celui-ci. Ryûko tomba net au sol et se réveilla au bout de deux heures, toujours surpris par la force de Chiyoko !
    Les deux filles, après une longue dispute, se décidèrent enfin de partir à la recherche de ses mystérieuse pages.
    Elles marchèrent longtemps, longtemps, longtemps....
     
     
    Chapitre 5 : un an plus tard ...
    -Ho réveille toi Ryûko!
    -...
    Chiyoko prépara son poing et lui donna un violent coup!
    -MAIS TU ES MALADE !
    -On a du travail à faire, allez, dépêche toi,la tour n'est plus très loin.
    Chiyoko entama la marche suivit de Ryûko, qui semblait avoir du mal. Mais malgré cela, tout se déroula sans encombre.
    -On arrive bientôt ? 
    Ryûko était agacée de marcher et s’arrêta net, mais Chiyoko continua sans se plaindre :
    -On peux s’arrêter 30 secondes?
    -Pourquoi ?
    -Je suis fatiguée de marcher cela doit faire 3 heures que l'on marche comme ça! Sais-tu au moins où l'on va ?
    -Fait moi confiance Ryûko, on est, si je ne me trompe pas, bientôt arrivé à la tour.
    -Bof... Si tu le dit. Mais dit toi que si l'on se p...
    -Ne t’inquiète pas ! Aie simplement confiance.
    -...
    Chiyoko et Ryûko continuèrent leur route, et c'est n'est qu'au bout d' une heure qu'elles atteignirent la forteresse.
    -Nous y voilà, Ryûko, il suffisait de me faire confiance, nous y sommes arrivées sans encombre!
    -Parfais dans ce cas là !
    Les deux filles étaient juste devant l'énorme tour, elles étaient impatientes à l'idée de le visiter, mais celui-ci paraissait délabré et enfoui sous des millions de débris. Chiyoko, sans prévenir Ryûko, monta en haut de la tour la où il y avait un grand trou, où elle pourrait se faufilée.
    -Et tu sûr que nous passerons sans encombre cette fois, Ryûko paraissait inquiète, J'ai... comment dire ... un mauvais pressentiment, la tour semble comme protéger par une force, je peux la sentir...  
    -Oui, tu as tout à fait raison, c'est une sorte de magie... Assez ténébreuse.... Reste sur tes gardes dans ce cas là!
    -Chiyoko, cette puissance de magie me fais penser à la magie de se livre... Il disait qu'une magie ténébreuse existait dans ce monde, une magie du désespoir.
    -...
    -Chiyoko!  Chiyoko tomba sans prévenir de la tour, et s'écrasa au sol, 
    -Chiyoko! Ça va ? Réveille-toi je t'en prie... 
    -...
    -Chiyoko... Aller...
    -... désespoir, hein ... mon peuple .. ma famille.. je me souvient ... Chiyoko lâcha une dernière parole que Ryûko ne pue entendre tellement celle-ci était faible, La fille au cheveux rosé tomba dans les vapes, Ryûko la pensait morte, mais l'entendant respirer, elle se détendit.
    -Tu m'a fait une de ces frayeurs... Reste ici, attend-moi je vais chercher ces maudites pages...
    Ryûko se leva, elle ne voulait pas laisser son amie, seule en attendant son arrivée. Mais elle était obligée, Ryûko avait comme une boule au ventre...
    -Est ce la peur ?! Non, je ne peux pas avoir peur, je traverserai le danger seule, je ne peux pas éternellement me réfugier auprès d'elle! Je dois me ressaisir! 
    Ryûko remonta sur la tour, atteignit le trou et, passa ça tête en travers : C'était une grande salle, recouverte par d'énorme roches! 
    Elle vit au loin un petit morceau de papier, elle s'approcha et l'attrapa :
    -C'est trop simple ... Il y a un problème avec cette tour. Tout à coup le sol se mit à trembler.
    -Que se passe t-il ?
    Une monstrueuse bête sortit de sous les roches !
    -C'est quoi ça au juste ?!! 
    C'était une immense bête blanche écailleuse, dont les yeux rouges se verraient dans les plus sombres des ténèbres, ce monstre tellement énorme détruisit la tour par son lourd poids faisant tomber ainsi Ryûko et enseveli les dernières pages.
    -Ho non, les pages!
    Elle sauta à terre essayant délibérément de les attraper mais le monstre l'attrapant par la jambe lui en empêcha :
    -Lâche-moi sale bête, je n'ai pas le temps de jouer avec toi, je n'est pas que ça à faire !
    La bête ne voulait pas la lâcher, malgré ses effort Ryûko ne réussi pas à se libérer.
    -MAIS TU VAS ME LÂCHER!!
    Celle-ci n'ayant pas son épée en main et ne pouvant pas se défendre, était désespérée, et ne pensant plus pouvoir s'enfuir :
    -Il faut que j'écrive mes dernières volontés maintenant! Mais j'ai pas de papier ! AU SECOURS !!!
    D'un coup le monstre lâcha Ryûko, elle vit Chiyoko, son épée à la main : elle lui avait tranchée la main !
    -Chiyoko !
    Mais instantanément celle-ci retomba à terre, elle avait puiser dans ses dernières forces pour sauver Ryûko.
    -Chiyoko, tu vas mourir si tu continue comme ça, repose toi un peu, inconsciente !
    Le monstre fou de rage sauta sur Chiyoko et l'attrapa, celle-ci ne réagit pas, par faute de sa lourde fatigue.
    -Chiyoko !
    Ryûko, grâce à Chiyoko, rattrape son épée sans difficulté et trancha la deuxième main de la bête et l'acheva !
    -C'était pas si compliqué, bon , il faut que j'aille voir comment va Chiyoko, elle a tout de même fait une grande chute !
    Chiyoko était égratignée de partout et ensanglantée, mais elle la vit ouvrir les yeux!
    -Chiyoko ressaisit toi!
    -hum...
    -Ça va? 
    -ouais, super ! dit-elle ironiquement
    -OK... Bon tu dois te reposer! J'ai récupérer les pages ne t'en fais pas! Je t’emmène à l'abri.
    Ryûko pris Chiyoko sur ses épaules et l'emmena à leur repaire où elles habitaient depuis 9 mois.
    -Allez, repose toi ici, je vais te chercher des couvertures, il risque de faire froid cette nuit! 
    -toi aussi repose toi, tu le mérite plus que moi...
    -Tu m'a sauvé la vie! Je vais préparer de la soupe...
    Lorsque Ryûko se leva pour aller préparer un petit repas, Chiyoko l'imita pour aller prendre les pages qui se trouvait dans le sac de Ryûko! Une fois son but atteint, elle se mit à les lire à voix haute.
    -Alors de quoi parlent ces satanées pages!
    -Laisse-ça, et repose toi, à moins que tu ne tiennes tant que ça à mourir !
    -Laisse-moi lire en paix et retourne a tes occupations, je ne suis pas ton enfant protégé!
    Chiyoko avait dit cela d'un ton froid qui glaça le sang de Ryûko.
    -A...Alors de quoi parle ces pages!
    -Dans ces pages, ils donnent des informations complémentaires sur l'épée...
    -Quoi d'autres...
    -Eh!! Un morceau d'une des pages est arrachée! On ne peux pas lire la suite, il faut absolument retourné dans la tour !
    -Mais dans ton état, c'est impossible!
    -Je ne suis plus un enfant à cajolée, dois-je te rappeler!
    -Bon d'accord, mais attendons la fin de la tempête...
    Une longue tempête passa, les deux amies d'eurent devoir attendre 2 heures avant la fin. mais lorsque celle-ci s’arrêta, Chiyoko était déjà prête pour le voyage. 
    -Reste ici le temps que j'arrive. Il faut quelqu'un pour protéger le campement, vu les choses que nous avons récupérée, je revient des que j'ai trouvée le morceau déchiré!
    -Mais.... Ryûko s'avait que cela ne servait à rien d'en rajouter, Chiyoko était déjà partie.
    Quelques heures de marche attendaient Chiyoko, elle même ne savait pas si elle pourrait tenir, mais elle dû se forcer.
    Une fois la tour atteinte, une brusque douleur lui vint à la poitrine.
    -Pas maintenant...
    Voilà la fin de cette partie 2 de "Chiyoko, fille de toute une légende" De Sheila76, corrigée par JBlade, je ne cesserais jamais de la remercier sérieusement! Bon n'oubliez pas de dire ce que vous pensez en commentaires

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :